Eoliennes de grande puissance

 

menu
Accueil
1950-1955 : prototypes
Le choix du site
La construction
L'accès au site
L'implantation du site
L'équipe
Caractéristiques techniques
L'éolienne commentée
Vues de l'éolienne
Gros plans sur l'éolienne
La station de mesures
Le basculement de l'éolienne
1959 : Record de production
Démontage du générateur
Quelques chiffres
Documentation
1966 : le ferraillage
Que reste-t-il de l'éolienne ?
Eoliennes de grande puissance
Où sont les archives ?
Lucien Romani
L. Romani et l'O.N.E.R.A.
L'éolienne et la N.A.S.A.
Remerciements
Quelques liens éoliens
Mentions légales
Carte du site
Qui suis-je ?

Rapporter un bug, un lien mort ou autre chose...
mail
favoris

D'autres aérogénérateurs de grande puissance ont été essayés à cette époque, à titre expérimental. Il n'est pas question ici d'être exhaustif à leur sujet.

Citons, parmi les aérogénérateurs contemporains de celui de Nogent-le-Roi :

  • L'aérogénérateur Smith-Putnam asynchrone bipale à pas variable, construit en 1945 par Morgan Smith et Cie à Grandpa'Kbob (Vermont, USA) d'une puissance nominale de 1 250 kW. L'hélice avait un diamètre de 53 mètres. Elle perdit l'une de ses pales au cours d'un essai et fut ferraillée.
Eolienne_055_01_s.png
L'aérogénérateur SmithPutnam
(Cliquez sur la photo pour la voir à sa taille réelle).
  • Les aérogénérateurs asynchrones Neyrpic de 130 et 1 000 kW, qui furent exploités par EDF à Saint-Rémy-des-Landes (Manche), en même temps que celui de Nogent-le-Roi. La machine de 130 kW fut ferraillée en 1965 et celle de 1 000 kW fut démontée et reprise par Neyrpic, EDF ayant suspendu les recherches. Exploitée industriellement, l'éolienne de 1 000 kW a produit 500 000 kWh en 7 mois de fonctionnement effectif. Sa puissance record a été de 1 085 kW. L'hélice était à calage variable commandé hydrauliquement (voir le procès-verbal).
Eolienne_045_01.png
Machine de 21 m, 130 kW
Eolienne_056_02.png
Machine de 35 m, 1 000 kW
Aérogénérateurs Neyrpic de Saint-Rémy-des-Landes.
(Cliquez sur les photos pour les voir à leur taille réelle).
  • Le projet avorté de 1963. Cette année-là, Lucien Romani et le BEST présentèrent à la Direction des Etudes et Recherches d'EDF un projet d'aérogénérateur susceptible d'être érigé sans intervention d'une grue monumentale et de fonctionner ensuite sans personnel à demeure.

Il résultait de longues études préalables, menées avec les concours du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, du LBTP, de l'O.N.E.R.A., de Breguet, de la CIMT, de Sud-Aviation, de l'Entreprise Générale Industrielle, de Neyrplast, d'Alsthom, de la Société des Monteurs-Levageurs, etc...

Il était prévu deux hélices éoliennes contrarotatives de 32 mètres de diamètre, proches l'une de l'autre et situées dans un même plan sur une tour tronconique en voile mince de béton armé. Chaque hélice aurait entrainé, via un multiplicateur, une génératrice synchrone de 1 000 kW.

Les essais menés à la soufflerie Breguet de Vélizy avaient prouvé que cette disposition procurait un gain de 10 % par rapport à deux hélices analogues éloignées l'une de l'autre.

Les études économiques menées par la Direction de l'Equipement d'EDF montrèrent que, sur la base d'une utilisation moyenne de 2 150 heures / an, le coût de l'énergie produite aurait été de 30 à 50 % supérieur à celui de l'énergie produite à partir du pétrole. Le projet fut abandonné.

(source : André Argand, ancien chef de la Division Energie du Vent à la Direction des Etudes et Recherches d'EDF in "L'énergie électrique d'origine éolienne", Revue Générale de l'Electricité, Janvier 1982, N° 1).

Eolienne_054_01.png
Maquette de l'éolienne BEST double hélice
(Cliquez sur la photo pour la voir à sa taille réelle).
  • Le projet Neyrpic de 1984. Un visiteur m'indique qu'«En 84 un nouveau projet surgit. Il s'agissait de la réalisation éventuelle d'une éolienne de 25 m avec le CEA avec des aides Agence Française pour la Maîtrise de l'Energie et de la CEE. Mais la situation était peu favorable car coté EDF le jugement était toujours globalement mauvais (donc pas d'intention de leur part de financer dans ce domaine) »à quoi s'ajoutait « des difficultés du coté AFME. Neyrpic n'a pu obtenir toutes les aides requises et , en 85, a dû constater que ce projet était en "mauvaise posture" (je cite). Nota: Pour la petite histoire, d'après ce que j'ai pu lire, cette machine aurait été vraisemblablement installée en Corse.»

Dernière mise à jour : 16-Mar-2013 13:34: CET

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page