Où sont les archives ?

 

menu
Accueil
1950-1955 : prototypes
Le choix du site
La construction
L'accès au site
L'implantation du site
L'équipe
Caractéristiques techniques
L'éolienne commentée
Vues de l'éolienne
Gros plans sur l'éolienne
La station de mesures
Le basculement de l'éolienne
1959 : Record de production
Démontage du générateur
Quelques chiffres
Documentation
1966 : le ferraillage
Que reste-t-il de l'éolienne ?
Eoliennes de grande puissance
Où sont les archives ?
Lucien Romani
L. Romani et l'O.N.E.R.A.
L'éolienne et la N.A.S.A.
Remerciements
Quelques liens éoliens
Mentions légales
Carte du site
Qui suis-je ?

Rapporter un bug, un lien mort ou autre chose...
mail
favoris

Pierre Jean Cavey n'a conservé aucun des documents de travail réalisés durant son activité au BEST. Les enregistrements, les observations, ont tous été transmis aux bureaux parisiens de la rue Leonidas pour analyse par les ingénieurs d'EDF et du BEST. Nul ne sait ce que sont devenus les livres de bord que tenait mon père au quotidien, comme le capitaine d'un navire, et où il notait le moindre événement. Les seules informations qu'il détiennent sont sur ce site. Il s'agit, pour l'essentiel, de photographies et de notes manuscrites rédigées en partie de mémoire pour des conférences données par Pierre Jean Cavey à la demande d'amis et relations bien après l'expérience de Nogent-le-Roi.

Selon une source fiable mais non recoupée, les archives de la Direction des Etudes et Recherches d'EDF concernant cette expérimentation auraient été détruites. Si tel est le cas c'est infiniment regrettable car la France avait acquit à la fin de la quatrième république et au début de la cinquième une réelle avance technique dans la maîtrise de la production d'énergie électrique d'origine éolienne grâce à des aérogénérateurs de grande puissance. Cependant des visiteurs de ce site m'ont indiqué des pistes à explorer quand j'aurais un peu de temps :

  • Monsieur Jean-Pierre Granier m'a signalé l'existence d'archives EDF à Blois,
  • Monsieur Pierre Gauthier qui a travaillé à la soufflerie Eiffel, pense qu'il y a des archives à consulter même s'il est peu probable qu'elles se rapportent à l'Eolienne de Nogent-le-Roi,
  • Un visiteur anonyme m'invite à consulter la photothèque d'EDF au 50 et 54 rue de Silly 92513 Boulogne Billancourt Cedex.

Ces travaux étaient d'autant plus remarquables qu'ils précédaient d'au moins vingt ans les idées qui devinrent à la mode à partir des années 1980.

L'O.N.E.R.A. et sa soufflerie de Chalais-Meudon ont également des archives de cette éolienne. Marc Rapin et Jean-Marc Noël en ont reproduit une partie dans leur ouvrage « Energie éolienne Principes - Etudes de cas » Parue chez Dunod en 2010 (ISBN : 978-2-10-050801-3). Les pages 22 à 31 sont d'ailleurs dédiées à l'éolienne de Nogent-le-Roi et le lecteur y trouvera des informations non reproduites ici.

L'aérogénérateur expérimental BEST-Romani avait une puissance nominale supérieure au double d'une des éoliennes de Dunkerque (300 kW) et sa puissance record supérieure au triple.

Le Bureau d'Etudes Scientifiques et Techniques (BEST) a, de son coté, été liquidé en 1966 sans que l'on sache ce que sont devenues ses archives. Lucien Romani et son frère Gaston sont décédés. Lucien et Andrée Romani avaient une fille. Il se peut qu'elle ait récupéré une partie de ces précieux documents.

Il existe cependant, d'après l'Association pour la Création et la Diffusion Scientifique, un « Fond Romani » à l'Observatoire de Meudon (Bâtiment du télescope de 1 mètre, Laboratoire de Audouin Dollfus).

Par ailleurs, après la liquidation du BEST, Lucien Romani a été Directeur Technique à la Soufflerie Eiffel jusque dans les années 1980. Il se peut qu'on y trouve des archives personnelles à moins que ce ne soit elles qui aient été rapatriées à l'Observatoire où il excerça également une activité (Laboratoire « Physique du Système Solaire »).

Il est également probable que d'anciens collaborateurs d'EDF ou du BEST ont conservé des documents ou des photographies et les aient transmis à leurs descendants. Parmi ceux-ci, il serait intéressant de pouvoir accéder aux archives du successeur de mon Père, Marc Leguillette.

La presse locale a publié des photographies. Il serait surprenant que les photographes n'aient pris que les photos publiées. L'exploration du fond photographique de « La Republique du Centre » et de « L'Echo Républicain » serait utile.

L'éolienne a, durant presque un an, fait l'objet d'essais sur maquette à la soufflerie de l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechnique de Poitiers. Ces essais étaient conduits par le Professeur Raymond Goethals. Il est probable que des résultats de ces essais auront été archivés sur place.

Etienne Rogier et l'Agence Méditerranéenne de l'Environnement ont publié des informations très intéressantes dans leur Cahier d'Eole numéro deux (ce document n'est plus disponible sur le site de l'AME).

Toute information qui permettrait de combler les manques de ce site ou de rectifier certaines d'entre-elles seront bienvenues. Contact peut être pris en m'écrivant.

La maigreur des archives justifie à elle seule la publication de ce site afin que l'aventure de Nogent-le-Roi ne sombre pas dans l'oubli avant que tous ses acteurs n'aient disparu.


Dernière mise à jour : 26-Mar-2013 20:25:27 CET

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page